Suivi de migration sur le site de l’Angibourgère

Une nouvelle saison de suivi de la migration sur le site de l’Angibourgère à La Tourlandry (49) commence en ce mois de juillet.

© Jean-Michel Logeais.

Après un passage rapide ce lundi 15 juillet, 81 Martinets noirs ont été comptabilisés en migration : c’est donc bien parti. L’année dernière avait été une très bonne année avec une implication importante des bénévoles. Nous vous attendons encore cette année pour faire au mieux comme en 2023. Les résultats seront en lien avec le temps consacré au suivi.

Les sondages Framadate vous permettent de vous inscrire : vous pouvez venir participer ou simplement vous émerveiller du spectacle.

Le sondage pour juillet-août

Le sondage pour septembre à mi-novembre

Retour sur les Rendez-vous naturalistes du 28 juin 2024

Le 28 juin dernier ont eu lieu la 6e édition des Rendez-vous naturalistes, un temps d’échange et de convivialité entre les adhérents de la LPO Anjou, permettant de se retrouver autour de diverses communications et actualités naturalistes. Cette année, c’est sur le domaine de Fleur Lacarelle que les invités ont été accueillis, à la Ferme de la Virevolte (Longué-Jumelles). Fleur tient une ferme biologique en maraîchage, avec poules pondeuses et production de pain.

En début de soirée, ce sont 25 participants qui se sont réunis autour d’une série de présentations sur des sujets naturalistes, avant de partager un repas en extérieur. La soirée s’est terminée par des inventaires nocturnes pour les plus motivés, grâce auxquels 216 espèces ont pu être recensées, dont 164 espèces de papillons de nuit ! On vous laisse découvrir quelques photos :

Un grand merci à Fleur pour son accueil chaleureux et pour son intérêt pour la biodiversité de sa ferme et des alentours. Et merci à tous les participants pour ces beaux échanges et ces bons moments conviviaux !

Une soirée d’échanges pour le Râle des genêts

Dans le cadre de l’animation du site Natura 2000 des Basses Vallées Angevines porté par Angers Loire Métropole, la LPO Anjou et la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire ont organisé une soirée sur la thématique du Râle des genêts auprès des agriculteurs des Basses Vallées.

L’objectif de cette soirée réalisée annuellement est d’informer les agriculteurs engagés dans les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) sur la situation du râle avant le début des fauches. La localisation des mâles chanteurs est donc présentée aux agriculteurs afin qu’ils redoublent de vigilance au moment des fauches sur les secteurs fréquentés par les râles. Ce temps d’échange est également l’occasion d’évoquer la situation des autres espèces sur les BVA et de partager un moment convivial entre monde agricole et acteurs de la préservation de la biodiversité sur le territoire.

Ainsi, le 25 juin dernier, une quarantaine d’agriculteurs se sont rejoints en fin d’après-midi chez François Fouqueron, éleveur bovin sur la commune de Rives-du-Loir-en-Anjou. Plusieurs présentations ont eu lieu :

  • Retour sur la campagne d’engagement 2024 en MAEC (D. Dutertre – CAPDL) ;
  • Conservation du Râle des genêts en France (R. Boswarthick – LPO Anjou et Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive) ;
  • Localisation des Râles des genêts en 2024 (J. Pelé – LPO Anjou) ;
  • Actualités du site Natura 2000 (J. Pelé – LPO Anjou) ;
  • Identification du Râle des genêts et quizz (J. Pelé – LPO Anjou).

Un grand merci à François Fouqueron pour son accueil, aux agriculteurs présents ainsi qu’à la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire et Angers Loire Métropole pour l’organisation de cette soirée.

La LPO recrute un·e gestionnaire de la réserve du Pont-Barré

Le poste est basé sur la réserve naturelle des coteaux du Pont-Barré à Beaulieu-sur-Layon.

CDD – poste à temps plein sur la RNR jusqu’à fin 2025.
Si prolongation en CDI, à partir de janvier 2026, il pourra être envisagé une restructuration du poste sous couvert de la validation de la direction et du CA, pour dégager du temps sur d’autres missions, (espaces naturels sensibles, Natura 2000, Refuges LPO, ABC…).

Dans le cadre des orientations qui seront fixées par les instances délibératives et la direction, vous serez amené·e à piloter les différents aspects stratégiques et opérationnels de la gestion de la réserve. Vous disposerez pour cela d’une grande autonomie dans la gestion de votre activité. Vous serez également force de propositions.

En charge du volet conservation, vous vous appuierez sur un référent valorisation notamment en charge de la sensibilisation et de l’accueil du public (animations scolaires et grand public, panneaux d’informations, événements…). Les missions consisteront essentiellement à :

  • Élaborer et mettre en œuvre le plan de gestion de l’espace protégé ;
  • Assurer la coordination des activités du site ;
  • Contribuer au positionnement stratégique du site.

Comme l’ensemble de nos équipes vous pourrez également être amené·e à :

  • Participer à la rédaction des publications de l’association (rapport d’activité, bulletin d’information, newsletter, site internet, presse locale…) ;
  • Former et encadrer du personnel (professionnels, bénévoles, stagiaires, services civiques) ;
  • Participer à l’élaboration d’outils pédagogiques de communication (plan d’interprétation, panneaux d’exposition…).

Expérience souhaitée de 1 à 3 ans.

Connaissances :

  • Compétences naturalistes (connaissances botaniques) ;
  • Gestion de milieux naturels ;
  • Bonne culture de la gestion des sites naturels et des acteurs (juridique, politiques publiques, plan de gestion…).

Savoir-faire :

  • Gestion budgétaire (élaboration de budget, comptabilité analytique) ;
  • Plan de gestion (rédaction, suivi et évaluation d’un plan de gestion) ;
  • Réalisation de suivis naturalistes et scientifiques ;
  • Techniques de communication (expression, négociation) ;
  • Vulgarisation scientifique ;
  • Encadrement et animation d’équipe ;
  • Maîtrise des outils bureautiques et pratique du SIG ;
  • Veille documentaire ;
  • Création et suivi de partenariats.

Capacités :

  • Convictions relatives à l’objet social de la LPO ;
  • Relationnelles (écoute, goût du contact, ouverture aux autres) ;
  • Prise de parole en public ;
  • Travail manuel et créativité ;
  • Organisation, méthode, rigueur et disponibilité ;
  • Adaptabilité et pragmatisme ;
  • Réflexion prospective.

Le poste proposé ne comporte pas de fonction de management de salarié mais l’encadrement de stagiaires et volontaires en service civique. Selon ses compétences, le·a gestionnaire coordonnera l’intervention de collègues spécialistes (groupes taxonomiques, chantiers, animations, administration…).

Le poste impose une présence très régulière sur le site (le permis B et un véhicule personnel sont requis).

Le·a gestionnaire exerce son activité avec une relative autonomie, sur une amplitude horaire variant selon les nécessités de l’activité. Il·elle effectue des astreintes de week-end ou en soirée (pour diverses manifestations telles que des animations, journées du patrimoine…). Il·elle agit en partie en milieu naturel (travail en extérieur), dans un bureau (activités administrative et scientifique).

Durée du travail : temps plein sur la base de 39 h/semaine + RTT.

CDD jusqu’au 31/12/2025. Prolongation en CDI possible au-delà.
Selon la CCN Eclat, classification : Groupe E – coefficient selon expérience et ancienneté dans la branche.
À partir de 2 250 € bruts mensuels.

Lettre de motivation et CV à adresser par courrier à l’attention de Mme la présidente de la LPO Anjou, 35, rue de la Barre, 49000 Angers ou par mail à anjou@lpo.fr

Délai de réponse : 20 juillet 2024.
Entretiens prévus semaine du 22 au 26/07/2024.
Prise de poste dès que possible