Tout savoir sur les Européennes avec le groupe Jeunes de la LPO Anjou

Dans un contexte politique clivant, où l’Union européenne subit une incompréhension de son fonctionnement par les citoyens français, la LPO se mobilise afin d’encourager tout le monde à aller voter en faveur de la nature. Le 22 mai prochain, le groupe Jeunes de la LPO Anjou organise une soirée pour discuter des élections européennes à venir (9 juin). De 18 h 30 à 20 h, on vous donne rendez-vous au CEFRAS (35, rue de la barre, Angers) pour mettre en lumière les enjeux de ces prochaines élections.

Au cours de cette soirée d’échanges, le but est de rappeler à tous l’impact de l’Union européenne sur la législation française concernant les questions environnementales : l’environnement et le changement climatique étant au cœur des préoccupations pour les prochaines élections, il est crucial de remarquer les efforts faits par l’Union européenne en ce sens. Les députés français élus aux élections européennes représentant 10 % du parlement européen, c’est l’occasion pour tous de faire entendre son engagement pour la nature.

De plus, les projections des votes ont mis en lumière un constat frappant : la jeunesse française (18-24 ans) est particulièrement absente (près d’un quart des 18-24 ans se disent prêts à ne pas aller voter aux prochaines élections), et il est crucial qu’ils aillent voter aux prochaines élections s’ils veulent assurer la continuité des mesures environnementales déjà en place (pacte vert européen, directive cadre sur l’eau…).

Cette soirée avec le groupe Jeunes est l’occasion pour tous de venir comprendre les enjeux des prochaines élections pour la nature, et de montrer son engagement pour l’environnement, tout en profitant d’un apéritif convivial offert. Tout le monde est le bienvenu, on vous attend nombreux !

17 mâles chanteurs au deuxième comptage flash Outarde

Groupe cherchant les Outardes © Oks Amisse.

Depuis les années 1990, la Champagne de Méron est un lieu représentatif des efforts fournis par la LPO Anjou pour préserver les espaces naturels et les espèces qui y vivent. Cet espace naturel est essentiel notamment car il s’agit d’un habitat favorable à l’Outarde canepetière, qui a perdu 90 % de ses effectifs en Anjou en 40 ans. L’effectif est aujourd’hui stabilisé aux environs de 20 mâles chanteurs au prix d’efforts considérables de préservation.

La zone de Méron est le théâtre de nombreux comptages au cours de l’année, au cours desquels bénévoles et salariés, jumelles et longues-vues en main, scrutent les parcelles laissées en jachère à la recherche des mâles chanteurs qui s’y cachent.

Le 24 avril, le premier comptage flash est lancé : divisés en cinq groupes, les compteurs quadrillent les différents secteurs de la zone et s’arrêtent en voiture le long des parcelles connues pour abriter l’Outarde canepetière. Tous les mâles repérés (au chant ou à la vue), ainsi que les femelles qu’on réussit à apercevoir, sont recensés sur Faune Pays de la Loire. C’est ainsi que 20 mâles chanteurs ont été recensés sur la zone au premier comptage.

Outarde canepetière © Getty Images.

Au deuxième comptage, qui a eu lieu le 15 mai, seuls 17 mâles ont été aperçus ou entendus ! Une déception pour l’équipe, qui espérait retrouver les 20 mâles du premier comptage, voire plus. Le dernier comptage aura lieu au mois de juin : croisons les doigts pour que l’Outarde canepetière continue d’investir les lieux !

Biodiversité en milieu viticole

Venez vous joindre à nous le 14 juin pour découvrir la biodiversité dans les vignes du château de la Viaudière (Champ-sur-Layon).

Dès 15 h 30, une introduction au milieu viticole et son lien avec la biodiversité permettra de lancer des interventions sur l’agro-écologie (agroforesterie et mare) et sur la gestion de l’enherbement (viti-pastoralisme, pollinisateurs et couvert végétal).

Un apéritif sera offert après les interventions pour échanger ensemble.

Pour vous inscrire, contactez-nous par mail à anjou.pdn@lpo.fr.