Biodiversité et climat : une crise globale, des solutions locales

À la veille de la Journée mondiale du climat et alors que débutera à Montréal la COP15 sur la diversité biologique, la LPO organise un colloque le mercredi 7 décembre 2022, en présence du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires Christophe Béchu, pour mettre en avant le lien entre le déclin du vivant et les dérèglements climatiques afin de rappeler que les deux urgences nécessitent une approche commune.

Gagée © Odile Chancerelle

Stopper l’effondrement de la biodiversité et mettre fin aux bouleversements climatiques sont les deux défis environnementaux majeurs du xxie siècle. Or ces deux crises ont des causes anthropiques communes et leur résolution repose sur la mise en œuvre de solutions conjointes. Préservation des sols vivants, gestion raisonnée de l’eau, lutte contre l’artificialisation et revégétalisation constituent autant de facteurs d’atténuation climatique fondés sur des actions de protection de la nature. De la même façon, la sobriété énergétique, la limitation de la pollution lumineuse ou la réduction des émissions de CO2 ont des effets positifs sur la préservation des écosystèmes naturels.

En réunissant politiques, scientifiques, collectivités et entreprises, le colloque « biodiversité de proximité et climat : une crise globale, des solutions locales », organisé le 7 décembre 2022 par la LPO à l’Académie du climat (Paris 4e), entend mettre en lumière cette interdépendance, en insistant sur la nécessaire implication  citoyenne à travers la multiplication d’initiatives locales concrètes.

Mobilisation de proximité

Dans le cadre du projet LIFE Natur’Adapt financé par l’Union européenne, Réserves naturelles de France (RNF), Tela Botanica et la LPO ont par exemple développé un MOOC visant à donner au grand public des clés pour comprendre la nécessité et la possibilité d’agir à son échelle afin d’aider la nature à faire face aux changements climatiques. Premier réseau de jardins écologiques en France, le programme Refuges LPO y est présenté comme l’un des moyens d’action accessible à tous les acteurs de la société.

Suite à un partenariat avec la plateforme participative make.org, la LPO a également lancé en 2022 le projet « Plus de nature dans mon quartier » qui ambitionne de reverdir les zones urbaines les plus défavorisées avec l’implication de leurs habitants. Par ailleurs, depuis 2018, le programme « Des Terres et des Ailes » accompagne déjà les agriculteurs dans la mise en œuvre d’aménagements favorisant le retour de la faune sauvage sur leurs exploitations. 

Cliquez ici pour consulter le programme du colloque

Climat et biodiversité sont indissociables, il est illusoire de prétendre sauver l’un sans tenir compte de l’autre. L’urgence impose aujourd’hui que chacun agisse à son échelle et selon ses propres capacités, mais sans plus attendre.

Allain Bougrain Dubourg
Président de la LPO
Posted in Non classé.