Vos données sont militantes ! Mais comment puis-je contribuer en ce moment ?

La LPO Anjou s’appuie sur son expertise et les données que les bénévoles et contributeurs saisissent sur Faune-Anjou pour réaliser des « porters-à-connaissance ». Dans le contexte d’effondrement du vivant, y compris des espèces ordinaires, c’est grâce à ces informations précieuses que nous pouvons être toujours plus exigeants en matière de prise en compte réelle de la faune sauvage.

Parmi nos actions qui mobilisent de très nombreuses données naturalistes, l’exemple des projets de parcs éoliens où il est fréquent de dépasser les 100 000 données analysées sur un rayon de 20 km est parlant ! (Nous ne réalisons pas les études, nous indiquons simplement les enjeux pressentis pour améliorer leur insertion ou nous y opposer.) Malheureusement, notre échantillonnage est souvent hétérogène, tant en matière d’espèces notées, de saison, de secteurs d’intérêt et de précision de l’observation. 

Ce qui nous fait le plus souvent défaut, en raison des conséquences potentielles, va concerner les caractéristiques suivantes :

  • les rassemblements posés ou en vol d’oiseaux, avec des mouvements si fréquents lors de baisse de température et de migrations : citons ici les groupes de Vanneaux huppés en plaine (posés ou en vol), de Pluviers dorés, de Laridés (mouettes, goélands), d’Ardéidés (hérons en groupe dans les prés, en dortoir ou en vol), de Grands Cormorans (en vol ou en reposoir)… ;
  • les rapaces en activité de chasse : citons le Faucon crécerelle et l’Élanion blanc pour l’hiver ;
  • des précisions quant aux observations : localisation précise, « en vol », « posé », précision du nombre (ou estimation si trop nombreux, trop rapide(s))…

À vous de jouer !

Nous comptons sur votre participation active lors de vos déplacements ! Si vous repérez des oiseaux lors de vos promenades, n’hésitez plus et inscrivez vos données naturalistes sur notre base de données Faune-Anjou ! Cela nous permettra d’avoir plus d’influence lors de nos futures actions pour protéger la biodiversité.

Benjamin et Édouard, salariés de la LPO Anjou.

Posted in Non classé.